L'escale au bien-être

Extension de cils : Volume Russe

Si les classiques sont une valeur sure, le volume russe séduira toutes celles qui désirent avoir un regard de poupée. On vous dit tout sur cette méthode révolutionnaire.

LE VOLUME RUSSE : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Avec le volume russe, bye bye les faux cils d’un soir. Désormais, on se réveille avec une frange de cils parfaite et en éventail, à faire pâlir les stars hollywoodiennes. Les extensions sont appliquées une par une sur nos cils. Mais la différence principale entre un pose classique et le volume russe ? Les cils sont plus fins et on en pose beaucoup plus (3D = pose de 3 cils sur un cil; 4D= pose de 4 cils sur un cil…etc). En fait, c’est une version ultra fournie des extensions de cils avec des longueurs variées. Celles dont la forme de l’œil le permet pourront même s’offrir un effet œil de biche inégalable avec des cils plus longs sur les coins externes des yeux.
Le volume russe conviendra à toutes les femmes qui souhaitent avoir un regard dessiné et des cils XXL. En fait, on le conseille à celles qui ont l’habitude d’avoir un maquillage chargé au niveau des yeux. Celles qui se contentent d’un mascara de temps à autre trouveront ça trop intense.

ENTRETIEN

L’entretien est le même que pour les extensions de cils classiques. Attention aux plus impatientes et aux moins consciencieuses, car il n’est pas de tout repos :
-On brosse tous les matins les longueurs des extensions (mais pas la racine !) avec un goupillon fourni en institut.
-On ne met pas d’eau sur les cils les premières 24 heures et on évite au maximum pendant les semaines qui suivent (oui, oui même sous la douche) sinon ça brûle !
-On pense toujours à prendre soin de ses extensions, c’est à dire ne plus se frotter les yeux et éviter de les toucher.
-On peut mettre du fard à paupières mais il faut éviter le crayon, l’eyeliner et le mascara qui feraient tomber les extensions beaucoup plus vite. Et soyons honnête : on n’en a plus du tout besoin. Si l’on souhaite démaquiller du fard à paupières, on le fait avec un coton-tige et de l’eau micellaire. Jamais d’huile, ni de produit biphasé sur les yeux.

Info Autheur

Laetitia ATTAL

Pas de commentaires

Rédiger un commentaire